Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (T)

Communiqué de presse


Vingt mille jours sur terre propose une traversée, la traversée d’une oeuvre débutée il y a plus de trente ans dont la source est selon Nathalie Talec un film super 8 réalisé par son père, qui saisissait la petite fille qu’elle était se jetant en riant dans la neige. En choisissant de revisiter ce moment de son histoire personnelle et d’investir cet épisode anecdotique d’une dimension fondatrice, Nathalie Talec dessine la trajectoire d’une vie d’artiste et met en perspective son obsession pour le froid, la neige, la perception, dénominateurs communs d’une oeuvre incroyablement hybride dont l’exposition rétrospective vise à rendre compte.























































Dossiers  

 







Récents  





































































Résultats de la recherche        Supprimer  Déplacer  Spam    Plus         




















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



Recherche

  































































































Gilles Aillaud  

Important







Marika Prévosto   


À

sandie hatem

 

  


 jul 1 à 2h10 PM  







Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent





En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.



























































.
















 







Exposition du 28 mai au 18 septembre 2016. Fonds régional d’art contemporain Franche-Comté, Cité des arts, 2 passage des arts - 25000 Besançon. Ouverture du mercredi au vendredi de 14h à 18h, samedi et dimanche de 14h à 19h.






T

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés

Un visiteur pressé et inattentif pourrait croire qu’il traverse une exposition collective tant sont diverses les formes comme les esthétiques convoquées et explorées par Nathalie Talec dans Vingt mille jours sur terre. C’est que Nathalie Talec, artiste prolixe, est en réalité multiple. A l’instar d’un Kippenberger ou d’un Jeremy Deller, elle refuse de s’exprimer dans un style unique, reconnaissable au premier coup d’oeil. Elle choisit par ailleurs ses références aussi bien dans l’art, le kitsch ou le décoratif, toutes choses qu’elle fait entrer en collision conférant ainsi à son travail - qui se partage entre fictions et autofictions - une dimension onirique.

Vingt mille jours sur terre prolonge cette affirmation de multiplicité dans le parti pris muséographique : ainsi à la scénographie « classique» des premières salles, rassemblant des sculptures en biscuits de porcelaine produites dans les ateliers de la Manufacture de Sèvres, une installation « monumentale » en néon, des peintures et aquarelles, des objets décoratifs, des sculptures …s’oppose un espace « agité » où l’artiste revisite son travail depuis les origines et donne à voir la sédimentation qui s’est opérée au long cours à travers une profusion de reproductions, dessins, objets, notes, croquis, vidéos, performances,… : une salle qui se veut à l’image du cerveau de l’artiste et de son atelier tout à la fois, là où les recherches et concepts se construisent, là où le travail s’opère par la pratique et l’expérimentation.

Mais ce qui ressort plus encore de cette exposition, qui comme l’indique son titre témoigne d’une vie d’artiste dans sa globalité, c’est que pour Nathalie Talec, artiste tombée très tôt dans la neige, l’art est en soi une aventure, une prise de risques, une façon de se positionner et de s’orienter dans le monde, une forme de résistance et aussi un refuge. De tout cela, son oeuvre, qui prend prétexte du thème du froid et de l’expédition polaire, est en réalité la métaphore.


Commissariat : Sylvie Zavatta, directrice du Frac


Commissariat : Sylvie Zavatta





  Nathalie Talec, Vingt mille jours sur terre
  Frac Franche-Comté, Besançon

  28.05 - 18.09.2016